Dunany

Dunany

DunanyCe site Web est publié par L'Association des résidents de Dunany (ARD), fondée en 1963, à l'intention de tous ceux qui apprécient le calme et la tranquillité de Dunany et qui partagent l'objectif de L'ARD de préserver l'environnement, ses valeurs et la qualité de vie qui caractérisent Dunany.

Dunany est "un petit coin de paradis" situé à une heure de route au nord-ouest de Montréal, à 10 km au nord de Lachute, Québec.

L'ARD est un organisme sans but lucratif dirigé par un conseil d'administration composé de personnes bénévoles qui habitent à proximité du Country Club de Dunany et autour des lacs Clair, Boyd, Black et Curran.

Prêts pour le printemps: ensemencement des lacs Boyd et Curran.

9 octobre 2017

C’est beau à Dunany, même lorsqu’il pleut!

C’était le cas lundi midi le 9 octobre lorsque la Pisciculture du Mont-Tremblant a livré les truites pour l’ensemencement des lacs Boyd et Curran. Il y en avait environ 750, des mouchetées et des arc-en-ciel, à partager entre les deux lacs.

Les premières ont été livrées à côté de la résidence de Jim Armstrong, que l’on voit ici en compagnie d’un voisin. Curran était l’étape suivante. C’est là où demeure Rod Armstrong, chargé de ce programme d’ensemencement de l’ARD.

L’Association a démarré ce programme il y a presque dix ans. C’est sûr qu’il fait la joie des pêcheurs mais il est aussi utile pour toute la communauté car c’est un très bon indicateur de la qualité de l’eau dans nos lacs. Pour s’épanouir, la truite a besoin d’une eau claire, fraiche et bien oxygénée.

 

Protéger sa résidence: un guide pour les gens de Dunany.

2 octobre 2017

Vous revenez de vacances, fatigués après un long voyage, heureux à l’idée de retrouver votre résidence mais, horreur, des voleurs ont violé votre domicile. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’agit d’une situation très éprouvante. Je ne vous dis pas çà parce que nous sommes particulièrement vulnérables à Dunany. Non.  Depuis le début de l’année, on n’a rapporté que deux incidents jusqu’à octobre dont un seul a été jugé assez important pour être rapporté à la police.

Toutefois, nous vivons dans une région où beaucoup de résidences sont isolées et, comme dit le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir.

Le mois denier, le Canton de Wentworth avait invité Marie-Josée Gervais, agente communautaire de la Sûreté du Québec au poste d’Argenteuil, à rencontrer des citoyens pour faire une présentation sur le thème: Échec aux invasions de domicile. June Parker, notre agente de liaison avec la SQ était présente de même que quelques résidents de Dunany. J’ai retenu deux messages.

  1. N’hésitez jamais à rapporter un incident à la SQ. Ils ont besoin de ces informations. De plus, le Programme Bon voisin Bon œil leur est aussi très utile surtout lorsqu’ils doivent enquêter sur un incident. Nous sommes tous leurs yeux et leurs oreilles.
  2. Deuxième message. Plus vous ajoutez d’ obstacles aux intrus, mieux c’est. Les voleurs préfèrent les proies faciles.

Ceci étant dit, voici une liste d’obstacles et donc de gestes que vous pouvez poser pour protéger votre résidence.

Les systèmes d’alarme. Un must. Pas besoin de dépenser une fortune; on connait des entreprises qui offrent de bons prix. Si vous avez besoin d’aide, contactez Sheryl Jackson-Caron et elle vous guidera. Et, ensuite, pavoisez avez les collants que l’entreprise vous aura remis.

L’éclairage. Un éclairage extérieur avec détecteur de mouvements ainsi qu’un éclairage intérieur réglé avec des minuteries sont des éléments dissuasifs efficaces et peu couteux.

Les caméras. Elles peuvent surement être utiles mais si vous ne choisissez pas cette voie, procurez vous une affiche indiquant que vous en avez. Les voleurs seront confondus.

Nos grande gueules. Évitez à tout prix de parler de vos projets de voyage lorsque vous faites la file au supermarché. Et si votre compte Facebook est public, ne laissez pas savoir à la planète que vous serez absent de votre domicile durant une période donnée.

Et si vous n’être à Dunany que durant la saison estivale, des précautions additionnelles sont probablement souhaitables. Comme faire déblayer son entrée de garage durant l’hiver et faire des arrangements pour qu’un résident permanent vienne régulièrement visiter votre propriété.

Enfin, j’ai ajouté la liste de suggestions que distribuent les corps policiers du Québec, dont la SQ.

Si vous avez d’autres suggestions, partagez-les dans la section commentaires.

 

Pourquoi tant de gens de Dunany étaient si heureux le 10 septembre?

12 septembre 2017

Bien sûr, la météo était formidable. Mais il y a plus. Beaucoup plus.

Plus de 70 d’entre eux ont célébré la grand ouverture du Sentier de Dunany.

Regardez Maurice avec son immense sourire et ses énormes ciseaux. Il vient tout juste de couper le ruban et déclarer officiellement ouvert ce beau sentier.

Un Glorieux Sentier comme l’a décrit Cynthia Scott.

L’enthousiasme pour ce projet de l’Association des résidents de Dunany (ARD) est tel que le bocal réservé aux contributions volontaires débordait. On y a trouvé pas moins de 695$. Et ce chiffre pourrait gonfler au cours des prochains jours si certains d’entre vous décident d’y ajouter leur pécule.

Il y a des tonnes de gens à remercier et j’espère que je n’en oublierai pas. Il y a d’abord Robert Percy. C’était son idée, son projet et il l’a géré de main de maître. Chapeau Robert.

Mais il n’aurait pu le faire seul. En plus de celle du Big Pine Fish and Game Club, il lui fallait d’abord la collaboration des autres propriétaires terriens, Simon Octeau et le Country Club de Dunany. Ils sont rapidement montés à bord. Ils méritent un gros merci.

Pour la construction du  sentier, en plus de Maurice, il faut ajouter la belle contribution de Stan Roy.

Sans oublier l’équipe BBQ composée évidemment de Maryse et de Rick Latt, Jane Pilon, Margo MacGillivery, Scott Moffat, Lynn Palmer et encor une fois, Maurice Pilon.  Merci également à Bruce MacLeod qui a assuré le transport.

Le nouveau maire de Wentworth Jason Morrison était aussi présent à la cérémonie avec son jeune fils. Deux résidents de Dunany, Bill Gauley et Maurice Pilon, se joindront à son équipe pour les élections du 5 Novembre.

Et, comme finale, je vous propose de regarder cette courte vidéo de 1 minute 30 produit par mon équipe favorite de cinéastes : John Parsons et Jenifer Gruner.

Voilà! Dunany, c’est çà!

L’ARD a un nouveau président qui a des priorités bien définies.

7 août 2017

Comme la plupart d’entre vous le savent, notre nouveau président est Stan Roy du lac Curran. Stan est un résident de très longue date et s’est beaucoup impliqué dans le développement de Dunany, plus particulièrement le Country Club. Plus récemment, il était un des partenaires de Robert Percy pour le déploiement du nouveau sentier de Dunany, entre l’église et le trou numéro 4 au Club de Golf.

À la fin de l’AGA, a énoncé ses deux priorités: la sécurité routière, principalement sur les routes dont Wentworth a la juridiction et le développement des sentiers. On a beaucoup de sentiers pour la marche et le ski de fond à Dunany, a-t-il dit, mais ils sont enchevêtrés et ne communiquent pas. Il veut donc y mettre de l’ordre et les rendre ainsi plus accessibles.

Voici les faits saillants de l’AGA 2017 sur les sujets que n’ai pas couverts dans mes publications récentes comme les résultats de nos lacs, les plantes envahissantes et les castors.

  • La signalisation du nouveau sentier devrait être en place à la fin du mois d’août. L’inauguration officielle est prévue pour samedi le 9 septembre (reporté au 10 septembre) lors d’un BBQ sur le sentier.
  • L’ARD a acquis une seconde plateforme où pourront nicher les plongeons huards au lac Curran. C’est David Glionna qui en prendra charge avec l’assistance du biologiste de Développement Ornithologique Argenteuil.
  • Un inventaire des plantes aquatiques du lac Curran sera réalisé au mois d’août. Le projet est sous la responsabilité de Sheryl Jackson Caron avec l’aide d’une biologiste du CRE des Laurentides. L’an dernier, un projet similaire a été réalisé au lac Clair et il est prévu que Bonnie Swaine prenne la direction d’un projet similaire au lac Boyd l’an prochain.
  • Une nouvelle boîte aux livres a été installée au coin de Neil et du chemin Dunany. Ceux qui souhaitent en voir une troisième devraient prendre contact avec Lois Finch.
  • On n’a pas recensé de cambriolages ou d’actes de vandalisme dans les chalets qui étaient munis d’un système d’alarme. Les propriétaires qui souhaiteraient en installer un devraient prendre contact avec Sheryl qui a une liste de fournisseurs dont certains offrent de très bon prix.

Enfin, deux résidents de Dunany ont décidé de poser leur candidature a deux des six postes de conseilleurs à Wentworth lors de l’élection du dimanche 5 novembre prochain. Ce sont Bill Gauley du lac Boyd et Maurice Pilon du lac Black.

Il y a moins de mille électeurs inscrit au rôle de Wentworth. Donc chaque vote est important.

Et rappelez-vous que vous pouvez voter par la poste.

 

Dunany à son meilleur! Un petit clic et écoutez!

24 juillet 2017

Si vous avez raté le dernier Dunany Music Fest, voici un échantillon de ce que vous avez manqué.

L’évènement s’est tenu samedi le 22 juillet 2017 sous un ciel exceptionnellement clément. Un solide programme attendait les invités. Tous les musiciens dont les noms suivent sont de Dunany: la Famille Wynn, Les Hays, John Parsons, John Wilson et Scott Ritchie, les Golden Boys Unplugged, Mark Ware et Sue Smith, la Lakefield Brewing Company, Mountain Steam et, bien sur, le Glee Club.

C’est John  Parsons que m’a remis le charmant vidéo qui accompagne ce texte en me proposant de le partager avec vous. Ce que je fais avec grand plaisir.

Merci John. Ton vœu est exaucé!

Le myriophylle a épi nous menace. Lavons les embarcations!

9 juillet 2017

Le myriophylle à épis  est une plante exotique d’origine asiatique, très très envahissante qui n’a pas de prédateurs ici. On en trouve dans pas moins de 40 lacs des Laurentides. Heureusement, il ne touche encore aucun lac d’Argenteuil. C’est une plante dont il est presque impossible de se débarrasser.

Nos lacs sont en santé grâce au bon comportement des riverains.

J’ai déjà écrit à propos de cette plante envahissante mais je récidive car, aujourd’hui, le myriophylle a épi est devenu notre principale menace.

Il faut donc tout mettre en œuvre pour s’assurer qu’on n’en retrouve jamais dons nos lacs.

L’outil de prévention par excllence, c’est le lavage des embarcations. Surtout celles qui viennent de l’extérieur.

Lavez donc les embarcations telles que  le canot,  le kayak, la planche et aussi les avirons, agrès de pêche et moteurs chaque fois qu’elles sont utilisées en dehors de votre lac.  Cette règle s’applique encore plus aux embarcations de vos familles, amis, invités et, surtout, les locataires…

Rappelez-vous ces quatre étapes: inspection – drainage – lavage – séchage.

L’inspection est l’étape la plus importante. On peut facilement déceler les intrus à l’œil nu. Le drainage de l’embarcation est aussi important car on peut y trouve de l’eau porteuse d’espèces envahissantes. Un bon lavage avec un peu d’eau de Javel, suivi d’un séchage au soleil de quelques jours, complètent l’opération.

Il va de soi que cette opération doit se faire à bonne distance du lac.

 

Pour en savoir plus, lisez ce Guide. guide_myriophylle_fr

 

Enfin, voici les résultats de nos lacs. Ils sont très bons. Mais…

2 juillet 2017

Plusieurs d’entre vous ont dû se demander pourquoi je n’avais pas publié au printemps les résultats 2016 de nos lacs. La réponse est simple. Je viens tout juste de les recevoir. Mais pourquoi ce retard?

Et bien, voyez-vous, le laboratoire du ministère de l’Environnement a frappé un mur à la fin de l’été dernier. L’appareil qui mesure la teneur en phosphore s’est détraqué. Lorsque le nouvel équipement a été finalement installé, les échantillons étaient périmés. Résultat: des valeurs complètement folles. Si vous lisez attentivement les fiches, vous noterez une astérisque * à côté du troisième résultat pour dire que la valeur a été rejetée.

Cette situation a engendré de longs délais

La fiche du lac Black ici à droite en est un bon exemple. (Cliquez pour l’agrandir). Les deux premiers résultats – en microgrammes par litre – de 2,5 et 2,0 sont excellents. Mais le troisième à 0,6 n’a aucun sens.

La troisième colonne du tableau mesure le carbone organique dissous. C’est la mesure de la coloration de l’eau. Le lac Black est bien nommé; son niveau de coloration est plus élevé que celui des trois autres lacs.

Les gens de Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) m’assurent que l’on peut se fier totalement aux résultats des deux premiers échantillons ainsi qu’à ceux des années précédentes.  De plus, le laboratoire s’est doté de nouveaux équipements.

Je vous invite maintenant à jeter un coup d’œil sur la fiche du lac Curran (ci-dessous).

Encore une fois des concentrations de 1,5 et 3,0 sont d’excellents résultats. Le troisième (1,0) a dû être mis de coté. L’écart n’est pas énorme; j’ai vu qu’un lac (Manitou) est passé de de 1,4 à 6,9. Ouf! Vous noterez aussi que la transparence est beaucoup plus élevée qu’au lac Black parce que l’eau y est très peu colorée. Mais en matière de transparence c’est toujours le lac Clair qui remporte la palme!

Nous sommes membres de RSVL depuis 2006 et avons pris des échantillons à chaque année si bien que nous avons assez de données pour établir une tendance. Et elle va dans la bonne direction.

Vous trouverez toutes les fiches de nos lacs – 2016 et pluriannuelles – ici.

Cette année, les retards du ministère de l’Environnement font qu’il n’y aura que deux prises d’échantillons, fin juillet et août.

Ici, un petit rappel s’impose. Les lacs sont notre principal actif. Si nous laissons nos lacs se détériorer, nos propriétés pourront perdre jusqu’à la moitié de leur valeur. D’où notre insistance auprès de nos municipalités pour qu’elles appliquent rigoureusement leur règlementation en matière d’installations septiques et de bandes riveraines qui sont nécessaires pour prévenir l’enrichissement en nutriments dans nos lacs. C’est aussi pourquoi il faut appuyer les interdits en matière d’engrais et de pesticides près de nos lacs. Enfin, nous vous rappelons l’importance de laver vos embarcations si vous les utilisez ailleurs que sur votre lac car un des plus grands dangers qui nous menacent est l’arrivée de plantes exotiques et invasives comme le myriophylle à épi déjà présent dans une quarantaine de lacs des Laurentides.

Excusez le prêche! J’espère que vous me pardonnerez!

 

Les castors trouvent-ils leur nourriture favorite sur votre bande riveraine?

15 juin 2017

Voici mon rapport printemps 2017 sur les castors. Je répondrai à la question à la fin de ce topo.

En date de dimanche dernier, on a repéré des  castors sur chacun de nos lacs, sauf au lac Boyd, le lac favori des castors. Une première. Pourvu que ça dure!

Mais ils ont été bien actifs – je dirais même hyperactifs – au lac Curran où ils reconstruisent sans cesse leur barrage près de la décharge du lac. Notre trappeur espère avoir réglé le problème à la fin du mois de juin.

La situation est similaire au lac Black ou une famille s’est installée mais on ne m’a pas rapporté de problèmes comme au lac Curran. Encore du travail pour notre trappeur.

Enfin, j’ai vu un couple de castors nager gentiment autour du lac Clair mais dès que nous avons eu le dos tourné ils sont allés bouffer un beau saule maculé sur notre propriété. La madame n’était vraiment pas contente!

L’arbre ou l’arbuste préféré du castor est incontestablement l’aulne.

Comme ceux qu’on voit sur cette photo.

Mais s’ils n’en trouvent pas, ils se rassasieront de bouleau, de cerisiers tardifs, de peupliers, de saules, de trembles ou de peupliers.

Je profite de l’occasion pour vous laisser un petit conseil. Si vous avez des arbres auxquels vous tenez sur votre bande riveraine, protégez-les! Ce n’est pas très malin comme vous le montre cette photo. Un treillis de 2×2 pouces d’environ quatre pieds de haut fera l’affaire. Et laissez de l’espace à l’arbre pour grandir.

Il y aura toujours des castor autour de nos lacs et notre trappeur ne peut être partout en même temps. Tout ce que nous pouvons faire est de limiter la croissance de la population et prévenir les dommages importants.

Et n’ayez pas peur de l’animal. Il est végétalien. Ne mange même pas de poisson!

 

 

Plein d’activités pour vous cet été à Dunany.

13 juin 2017

S’il n’en tient qu’à votre association, vous aurez un été fort occupé et bougerez beaucoup. Regardez le programme que vous a élaboré Lois Finch, notre volontaire en chef pour les activités de l’ARD.

De plus, elle a préparé un résumé (en anglais) que vous trouverez à la fin de cette phrase: DCA Seasonal activities_2017

  • À tout seigneur, tout honneur. Voici le programme du Club de Vélo – une initiative de Lois et Jim – qui a un ambitieux programme décrit ici.
  • Le programme SPANK  pour les amateurs de kayaks et de canots revient cette année pour une septième saison. Nous ferons le tour de nos quatre lacs. Première excursion le 7 juillet au lac Black. Toute l’information est disponible sur  cette page.Vous retrouverez tous les évènements dans le Calendrier de la page d’accueil ici à votre droite.
  • Suivent les Artistes du Studio de Dunany que vous connaissez tous et toutes et dont les détails sont ici. Les dates de leur Expo Vente de la fin d’août sont déjà inscrites sur le calendrier du site.
  • Le Glee Club revient encore cette année. Première répétition le lundi 3  juillet à l’église St-Paul à 15 heures. . Plus d’informations ici.
  • Le Club de Marche reprend ses activités cette année tous les lundis, jeudis et samedis. Détails ici.
  • Il y a aussi un Club de Jardinage.Cliquez sur le lien qui suit pour consulter le programme. WENTWORTH GARDEN CLUB.
  • Enfin, si vous pensez qu’un peu d’exercice vous ferait du bien, n’oubliez pas Vie Active. Des classes d’exercice souvent hilarantes avec Taras Chuprun,  les lundis et jeudis au Centre communautaire de Wentworth à 10 h. Plus de détails: Mary Chuprun 450 562 9297

On vous souhaite un superbe été 2017.

 

Une plateforme douillette pour le plongeon huard au lac Black.

4 juin 2017

On aime tous les plongeon huards et leur appel tout-à-fait unique. Même durant le milieu de la nuit.

Écoutez!

Nous n’avons recensé qu’un nid à huards à Dunany. Il est au lac Curran. Lorsque l’OSBL Développement ornithologique Argenteuil (DOA) nous a proposé l’installation d’une plateforme de reproduction pour huards sur un de nos lacs, j’ai spontanément dit oui.

C’est la MRC d’Argenteuil qui finance l’initiative qui est fortement appuyée par les Cantons de Wentworth et de Gore.

Fallait donc à choisir un lac. Le lac Black s’est rapidement imposé car une grande section du lac – communément appelée Frenchies Bay – est inhabitée. L’endroit s’y prête bien; la plateforme y est installée loin des prédateurs naturels de l’oiseau (ça inclut les humains). Les huards peuvent s’y reproduire (en juin) en toute tranquillité.

Restait à trouver un volontaire. Je veux remercier très sincèrement Maurice Pilon qui s’est montré très enthousiaste pour le projet. Il a ainsi participé activement à la préparation et la mise-en-place de la plateforme et c’est lui qui assurera, maintenant, son retrait pour l’hiver et la remise à l’eau une fois la glace disparue.

Sur les photos qui accompagnent ce texte prises le 1er juin, on le voit avec le biologiste Martin Picard, le dg de DOE.

Reste à espérer que les huards seront au rendez-vous.

Si vous êtes curieux et voulez la voir, n’approchez pas. Utilisez des jumelles. Sinon, vous effrayerez ces oiseaux et rendrez la démarche inutile.

 

On se souviendra longtemps de Michel Caron à Dunany.

26 mai 2017

Michel Caron nous a quittés tout doucement mardi le 23 mai à l’hôpital d’Argenteuil de Lachute. Il avait 87 ans.

Il laisse un souvenir indélébile à Dunany. On se souviendra particulièrement de son énorme contribution à la restauration  de l’Église St-Paul.

Pharmacien et pharmacologue, Michel était aussi un grand artisan, surtout du bois, son matériau préféré. En 2009, il a géré avec Robert Percy le grand projet de rénovation de notre église et y a fait en plus une contribution toute personnelle en fabriquant chez lui les six nouvelles fenêtres dont l’église avait tellement besoin. Son exceptionnelle contribution a été reconnue par la MRC qui lui a conféré l’Ordre d’Argenteuil ainsi que par le Canton de Wenworth et l’église qui l’ont honoré pour ce très beau geste.

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai bien connu Michel au cours des années et, pour moi, il était le parfait gentlemen. Au cours de nos entretiens, j’ai découvert qu’il avait travaillé comme pharmacien à la Pharmacie Demers de Québec située tout près de ma maison familiale. Plus tard, il s’est retrouvé comme pharmacologue aux laboratoires de Ayerst, McKenna et Harrison à Montréal (devenu Wyeth puis Pfizer) avec mon oncle Roger Gaudry. Oui, le monde est petit.

 

Les funérailles auront lieu samedi le 3 juin à 10 h 30 à l’église Sainte Anastasie, 174 rue Bethany à Lachute.

La famille recevra les condoléances à compter de 9 h 30.

Une réception suivra le service au sous-sol de l’église.

 

Saluez les gagnants du ” Tournoi de la mouche noire de Dunany”.

22 mai 2017

C’est avec ces mots que l’ami Maurice Pilon décrivait le  tournoi de golf Priez et Jouez au profit de l’église St-Paul  qui en était dimanche le 21 mai 2017 à sa sixième édition. Croyez-moi, cette nouvelle appellation etait tout-à-fait appropriée car il devait y avoir des millions de mouches noires autour du golf de Dunany en ce beau dimanche printanier.

Si les gagnant du tournoi 2016, photographiés ci-dessous, sont tout sourire et semblent tellement heureux c’est que la photo a été prise à l’intérieur de l’église, loin des mouches noires. Vous aurez sans doute reconnu Cathy Leslie, Caroline Roy, Ross Leslie et Judy Hammond. Ils sont accompagnés ici de notre bienaimée Wendy Crooks et du Président Honoraire de ce tournoi 2017, Scott Pearce, maire du Canton de Gore et préfet de la MRC d’Argenteuil.

Les gagnantes de 2017 recevront leur trophée l’an prochain mais vous pouvez déjà les féliciter Ce sont le trio Barbara Armstrong, Angie McLeod et Maureen Cameron.

Encore cette année, la plupart des commanditaires étaient au rendez-vous pour offrir leur soutien à l’église St-Paul:  Gourmet Baron, la cuisine de Cathy, les Arbres de Noël Hadley, le Gym Max, les Cantons de Gore et de Wentworth, Marks et Fils, la Maison Funéraire Mackimmie, le Big Pine Fish and Game Club, les comptables FBL,  les Gloven et, bien sûr, le IGA de Lachute qui, encore cette année, a fourni et offert le BBQ de hamburgers et de hot dogs aux participants et à leurs amis.  Tous méritent nos plus sincères remerciements.

Mais celui à qui tous doivent le plus grand merci est Robert Percy.

Sans son engagement inébranlable, sa détermination à toute épreuve et son travail acharné, cet évènement, qui fait maintenant partie de l’ADN de Dunany, n’existerait tout simplement pas.

Trois hourras pour Robert!

 

Un inventaire des plantes aquatiques au lac Clair: tout est beau!

19 mars 2017

Lorsque la MRC a lancé son programme d’identification des plantes exotiques et indigènes dans Argenteuil, j’ai levé la main et proposé de le faire au lac Clair. L’intéressant rapport de 56 pages, produit par le CRE Laurentides, vient tout juste d’être publié et, si vous voulez le lire, vous le trouverez ici.

L’inventaire a été fait dans 25 lacs de la MRC – des lacs comme Louisa, Bixley et Hugues –  et on n’a trouvé aucune plante exotique ou envahissante. Lorsqu’on sait qu’il en existe dans 40 lacs des Laurentides, c’est rassurant. Toutefois, il y a du myriophylle à épis – une plante super envahissante – pas très loin d’ici à Brownsburg-Chatham, dans les lieux d’embarquement de la rivière des Outaouais. La vigilance est donc de mise.

Revenons au lac Clair. On y a dénombré 12 ou 13 variétés de plantes. Dans les lacs recensés, en en trouve entre 9 et 32 variétés. Et comme le montre cette carte, il n’y en a pas beaucoup.

Clair carte herbier

 

D’ailleurs, le verdict de la biologiste Mélissa Valiquette qui en avait déjà exploré plusieurs, était clair (sans jeu de mots): maudit beau lac! En examinant la carte, vous verrez d’ailleurs que les plantes sont concentrées dans 5 baies du lac.

J’ai préparé une page du site ou vous trouverez des photos avec les noms des plantes et des algues  que nous avons recensées. Rendez-vous ici.

Des questions?

PS. Si vous êtes attentifs vous verrez que je n’ai que 12 photos. C’est qu’il y a confusion dans la catégorie des potamots. Il y en a beaucoup: c’est comme les fromages d’ici!

 

Pour se rappeler les meilleurs moments de l’été à Dunany

14 septembre 2016

Lorsque ce magnifique  été nous aura fait ses adieux – ce qui malheureusement ne tardera pas  – vous voudrez peut-être vous en rappeler les meilleurs moments.

Quoi de mieux que d’écouter quelques chansons de notre Glee Club. Ce vidéo a été tourné au début de septembre lors de l’Expo Vente des Artistes du studio de Dunany. Cette chorale, si bien dirigée par Cathy Ashley,  est devenu partie intégrante de nos étés en participant à la plupart de nos évènements.

Ce vidéo de 7: 42 minutes a été réalisée par John Parsons. .

Quelques courtes informations pour terminer:

  • Des castors ont été capturés aux lacs Black et Curran où il en reste un que notre trappeur espère capturer cette semaine. Il y aussi de l’activité récente sur Boyd. Notre trappeur s’en occupe.
  • Robert Percy espère débuter les travaux du sentier pédestre entre l’église et le lac Curran cet automne.
  • La clarté dans nos lacs est excellente. Nous avons mesuré 7 mètres le 7 septembre au lac Clair. Elle était à 6,1 en 2015 et 4,2 en 2014!
  • Jusqu’ici, environ 80% des résidents ont payé leur cotisation annuelle. Un petit effort et on atteindra l’objectif  90%. Si vous avez oublié de le faire, suivez ce lien.

Enfin, nos plus sincères condoléances vont à la famille de Michael Dussault du lac Black (chemin Ross) qui s’est éteint au début de l’été.

 

Une mini-bibliothèque communautaire à Dunany

14 août 2016

Elle est dans ce petit coffre, à l’intersection des chemins Boyd et Dunany.

Même si ces boites de livres communautaires sont une idée récente (2009), on en compte pas moins de 10 000 en Amérique du Nord, selon Wikipédia. L’idée de base est la simplicité même: vous y apportez un livre, vous en prenez un! C’est un lieu d’échange; un façon intelligente de partager des livres entre amis et connaissances. C’est aussi un lieu de rencontre.

L’initiatrice du projet est Lois Finch et l’artisan menuisier John Wilson, avec le soutien de l’ARD.

La boîte vient tout juste d’être installée et elle regorge déjà de livres.

Book Box

La prochaine étape vous appartient à vous résidents de Dunany. Particulièrement ceux qui vivent ici à l’année longue.

Apportez un livre; prenez-en un!

 

Une 53e AGA sous le signe de la bonne humeur!

25 juillet 2016

Pas moins de 70 résidents se sont déplacés pour cette 53e Assemblée générale annuelle de l’ARD animée dans la bonne humeur par son président   😀 John Riviere.

En voici les faits saillants:

  • Robert Percy a présenté le projet d’une piste pour marcheurs et cyclistes reliant le lac Curran à l’église St-Paul que la salle a accueilli avec enthousiasme. Le projet est encore à l’étape du développement. Des consultations se poursuivent avec les propriétaires terriens en vue de réaliser une première phase l’an prochain. Cette carte de Google Earth vous en indique le tracé proposé. Cliquez sur la photo pour l’agrandir.

Dunany Trail Google Earth

  • Les castors se font plus discrets cette année. Probablement à cause de notre redoutable trappeur. C’est ainsi qu’ils sont absents des lacs Boyd et Clair. Un couple a cependant du être retiré du lac Black ou se trouve encore un jeune castor aussi bien qu’au lac Curran. Notre trappeur veille au grain!
  • Les discussions se poursuivent entre le Canton de Wentworth et le MTQ en vue de sécuriser l’intersection Boyd- chemin Dunany. Mais comme l’a dit le maire Marcel Harvey, traiter avec le MTQ n’est jamais facile! Enfin, tout indique que la chaussée du chemin Dunany sera remise à neuf au cours des trois prochaines années.
  • Même si la qualité de l’eau dans nos lacs est très bonne, il nous faut rester vigilents. L’inspection et le nettoyage de vos installations septiques sont une priorité absolue. Privilégiez la vidange sélective maintenant offerte par la plupart des fournisseurs.
  • On a rapporté quelques cambriolages dans le secteur du lac Curran. Un agent de la SQ était sur place pour prodiguer des conseils individuels.
  • Nous avons un nouveau vice-président. C’est Stan Roy, un résident de très longue date du lac Curran. Bienvenue au CA Stan!
  • Enfin, la cotisation reste à 40$. Si vous ne l’avez pas encore versée, cliquez sur ce lien.

 

Une nouvelle carte du bassin versant de Dunany et ses milieux humides. Regardez!

12 mai 2016

Cette carte de nos milieux humides n’est qu’une petite section de la carte des Laurentides qui a été réalisée par Canards Illimités avec la collaboration d’Abrinord, l’organisme chargé de la gestion du basin versant de la rivière du Nord. Canards Illimités est un organisme sans but lucratif nord américain voué à la conservation des milieux humides et des habitats qui s’y rattachent.

Les milieux humides sont des étendues de terres saturées d’eau ou inondées durant une période suffisamment longue pour que le sol et  la végétation soient influencés et et que la vie aquatique soit favorisée. Ce sont des milieux naturellement très productifs qui constituent la zone de transition entre l’écosystème terrestre et l’écosystème aquatique. Comme le montre la légende, il y en a de différents types. Pour en savoir plus, notamment sur les tourbières, cliquez ici.

Ces milieux abritent une faune variée et représentent un refuge essentiel pour un bon nombre d’espèces vertébrées et invertébrées.

Bassin versant de Dunany et ses mielieux humides

Les milieux humides ont été répertoriés par photo interprétation en utilisant les images en trois dimensions les plus récentes. La carte est d’une remarquable précision: les milieux humides sur et autour de ma propriété sont bien identifiés. Pour en savoir plus sur la démarche, lisez le communiqué d’Abrinord.

Je partage cette information avec vous car la santé de nos lacs est indissociable de la préservation des milieux humides. En plus de filtrer l’eau, ils régulent les cours d’eaux et abritent de nombreuses espèces menacées ou vulnérables essentiels à l’équilibre écologique de notre environnement.

Il est donc essentiel de les protéger.

Pour consulter l’intégralité de la carte, cliquez ici.

 

 

Où était Dunany il y a 13 000 ans?

15 février 2016

Sous l’eau, les amis. Sous l’eau!

Le processus de déglaciation qui en était à ses débuts  a donné naissance à ce qu’on appelé la mer de Champlain. Cette mer salée, un bras de l’océan Atlantique, a été créée par le recul des glaces il y a environ 13 100 ans. Elle a disparu lors de la remontée du bouclier canadien. Cette mer hébergeait des coquillages et une faune d’eaux froides, dont des phoques, des morses et des bélugas dont on a trouvé les restes fossilisés dans les Basses Laurentides.

Mer de Champlain. 6_Extension_Champlain

Ainsi, en 2001, on a découvert, à Saint-Félix-de-Valois, un squelette de béluga fossile de 10 700 ans. Le plus complet des 21 spécimens trouvés à ce jour dans les dépôts de la mer de Champlain. Cet animal était identique morphologiquement aux bélugas actuels. À cette époque, St-Félix-de-Valois était sous la mer et la végétation sur ses rives ressemblait à celle de la toundra du Nord du Québec.

Le lac Lampsilis (ancêtre du lac St-Pierre), nom donné à l’étendue d’eau qui restait après le rétrécissement la mer de Champlain il y a 10 600 ans environ, a vu sa superficie progressivement diminuer à son tour en raison de la remontée des terres libérées de la masse de glace. Les rives actuelles du fleuve Saint-Laurent se sont donc mises en place il y a un peu moins de 8 000 ans.

La fonte de toute cette glace, qui a atteint deux kilomètres d’épaisseur à son apogée, a permis à l’Atlantique de pénétrer dans les basses terres du St-Laurent.  Soulagée d’un poids énorme, la croûte terrestre s’est relevée et c’est ainsi que son nées les Laurentides et leurs milliers de lacs. Si vous voulez voir l’évolution de ce phénomène dans le temps, jetez un coup d’œil sur cette animation.

 

 

Cette grande glaciation a duré environ 70 000 ans et a atteint son apogée il y a environ 20 000 ans.

Comme on voit, notre histoire est très récente surtout lorsqu’on se rappelle que des être humains habitaient l’Europe il y a plus d’un demi millions d’années.

 

Sources d’information: Biodôme de Montréal, Wikipedia

Les castors sur nos lacs: l’état des lieux.

16 octobre 2015

Le sujet de l’heure à Dunany cet automne, c’est les castors.

Des castors sur Curran! Des castors sur le lac Clair! Des castors sur Boyd! Cela n’a rien de surprenant car c’est le temps de l’année où les castors sont les plus actifs. Ils se préparent pour l’hiver. C’est ainsi qu’ils coupent des arbres et des arbustes pour construire leurs abris. À la fin de l’été, ils étaient particulièrement actifs au lac Clair. Ils ont coupé des aulnes sur ma rive pour aller se construire un abri de l’autre côté du lac. L’action se déroule maintenant au lac Curran où ils affectionnent particulièrement les bouleaux!

beaver-trapping

C’est ainsi que notre trappeur Marcel Gauthier a été particulièrement actif ces derniers temps. Il en a capturé une bonne demie-douzaine mais il sait qu’il en reste encore quelques uns. L’objectif est qu’il n’en reste plus sur nos lacs le 1er novembre. Il se propose aussi d’éliminer le nouveau barrage construit pas les castors sur le lac Boyd dans les prochains jours. Au lac Black, les castors se sont manifestés au début de l’été et la situation a été réglée.

Je vous informe en passant que notre trappeur respecte scrupuleusement les lois et règlement en vigueur au Québec.

Plusieurs d’entre vous ont eu l’occasion de le rencontrer et il m ‘a demandé de vous remercier pour l’accueil chaleureux et la collaboration que vous lui avez offerts. Cette collaboration est essentielle pour s’assurer que tout se déroule sans incident et que vos animaux de compagnie ne soient pas blessés dans le processus de capture.

Enfin, le grillage à poule peut constituer une bonne protection pour les arbres que vous tenez à protéger. Si vous utilisez cette méthode, procurez-vous du grillage robuste de 1 pouce carré.

Si vous désirez des informations plus pointues, écrivez-moi ou rejoignez moi par téléphone.

 

Magnifique huard sur le lac Black. Regardez!

8 septembre 2015

Lors du récent concours pour choisir l’oiseau emblématique de Dunany, plusieurs d’entre vous ont choisi le huard qui s’est d’ailleurs classé deuxième. Ce n’est pas surprenant car cet oiseau que l’on voit et entend durant toute la belle saison fait partie de nos vies. Surtout lorsqu’on entend son chant lugubre en pleine nuit.

Ce court vidéo a été réalisé par John Parsons du lac Black. Il a gracieusement accepté de le partager avec vous tous de facon à ce que vous puissiez le visionner lorsque, durant la saison froide, vous aurez les blues de Dunany!

 

 

Merci John.

 

 

Une vue sous-marine du lac Black. Visionnez!

26 août 2015

Si vous avez assisté à nos dernières assemblées générales vous avez entendu parler de l’utriculaire pourpre au lac Black, Purple Bladderwort en anglais. L’Utricularia purpurea est une plante carnivore qu’on retrouve dans plusieurs plans d’eau dans l’est de l’Amérique du nord mais plus rarement dans les Laurentides. Lorsqu’il y en a beaucoup, c’est gênant mais cette plante est inoffensive.

Vous allez maintenant découvrir à quoi elle ressemble sous l’eau grâce à ce court montage vidéo tourné dans la section est du lac Black l’été dernier par le Dr. Richard Carigran de l’université de Montréal et grand spécialiste des lacs au Québec. Il est aussi un membre actif du GRIL (Groupe de recherche inter universitaire en limnologie)

Sur le montage, vous verrez apparaitre les noms des plantes en ordre d’entrée en scène. D’abord la Vallisnérie américaine, puis la Brasénie de Schreber, le Potamot à large feuilles et enfin l’Utriculaire pourpre. Puis, en fin de programme, une valse des plantes précédemment citées et du Potamot émergé pour clore le programme. On retrouve toutes ces plantes, à l’exception de l’utriculaire pourpre, dans chacun de nos lacs.

On ne sait pas depuis combien de temps cette plante habite le lac Black. Sûrement des décennies. Peut-être même des siècles. Notre spécialiste nous met en garde contre toute intervention humaine à ce moment-ci. Il nous suggère plutôt d’en suivre attentivement l’évolution et il sera là pour nous conseiller si la situation évolue.

 

Un premier Triathlon à Dunany dont on se souviendra

7 août 2015

Le temps était beau; l’enthousiasme y était et les résultats furent impressionnants. Pas moins de 54 résidents ont participé à ce premier triathlon rendu possible grâce à une foule de volontaires. Merci aux Burk, tout particulièrement à Dianne, qui y ont mis tout leur cœur et  en ont fait un si grand succès.

Dunany Triathlon 2015

La journée a débuté par une traversée du lac Curran à la nage suivie d’une randonnée à bicyclette à travers le Glen puis d’une course autour du lac où les participants ont du y affronter leurs limites.

La journée s’est terminée par un BBQ pour y célébrer non seulement les succès des athlètes mais aussi la levée de fonds pour venir en aide à une communauté éthiopienne et ses 400 étudiants.

Comme l’a écrit Dianne, non seulement nous développons  notre esprit communautaire mais nous aidons une autre communauté à offrir des opportunités à ses 400 étudiants.

Le Triathlon de Dunany – nage, vélo, course à pied – Construisons une école!

 

 

AGA 2015: L’ARD rend hommage à Rod Armstrong et salue son nouveau président John Rivière

14 juillet 2015

Comme en témoignent ces photos, votre association se porte dangereusement bien. Ces photos ont été prises lors de l’AGA du 12 juillet qui a attiré plus de 70 résidents par une belle et chaude journée d’été.

Nos lacs sont en santé. La pêche est bonne. Les castors vont rencontrer leur maitre. Mais notre route principale est en piteux été. On y travaille!

Nous avons donc de bonnes raisons de nous réjouir. Cette année, la place d’honneur était réservée à Rod Armstrong.

2015 AGM.jpg

2015 AGM.jpg

 

Le sourire qu’affiche Rod Armstrong en recevant la plaque du président Robert Percy est éloquent. Il en va de même de la famille Armstrong présente à la réunion tandis que notre nouveau président John Rivière partage avec enthousiasme sont amour pour Dunany. Cliquez sur les photos pour les agrandir!

En 2013, l’ARD a rendu hommage à Jim. Cete fois, c’était au tour de son frère Rod qui a rendu d’immenses services à la communauté de Dunany tant par sa participation au CA du Club de Golf que celui de l’ARD où il a siégé durant de nombreuses années. Il était président de l’association lors de la crise des algues  au lac Clair en 1999. Il a alors fait preuve de leadership et de détermination. Avec quelques collègues, il a pris la situation en main. Après inspection, on a découvert que le quart des installations septiques étaient défectueuses. Grâce a lui, le problème a été corrigé si bien qu’aujourd’hui le lac est en excellente santé. On doit beaucoup à Rod. Il mérite vraiement cet honneur pour tout ce qu’il a accompli au cours de années.

Si vous voulez en savoir plus sur les programmes et activités de l’ARD allez à l’onglet Activités sur le site et faites vos choix. Voici quand même une courte mise à jour d’une couple de dossiers.

 

Nos lacs. Le climat change. Depuis quelques années, il pleut beaucoup plus qu’autrefois. D’où l’importance de bandes riveraines costaudes capables d’absorber beaucoup de nutriments avant qu’ils ne rejoignent le lac. L’entretien régulier des fosses septiques est capital. Aujourd’hui, certaines entreprises comme Sani Nord nettoient les fosses et y remettent ensuite, après filtration, la partie liquide qui contient les bactéries nécessaires à la décomposition des déchets. C’est une méthode recommandable. Enfin, nous assurons un suivi de la situation relative à l’utriculaire pourpre au lac Black avec le Dr. Richard Carigran de l’Université de Montréal qui reviendra nous voir lors de la floraison.

 Les castors. Notre nouveau trappeur Marcel Gauthier évalue à environ 25 le nombre de castors dans l’environ immédiat de nos lacs. Il a la situation bien en main et s’assurera que ces valeureux animaux n’endommagent pas nos propriétés.

 

Enfin, le CA de l’ARD est heureux d’annoncer l’arrivée de Bonnie Swaine du Lac Boyd. Bienvenue Bonnie et grands mercis à France Jobin qui quitte le conseil mais qui continuera à assumer avec passion et détermination la responsabilité du membership.

 

Ah oui, j’oubliais. Allez donc faire un tour sur le Babillard!